STARTERS JOBS : Le jeune travailleur, moins productif ?

4. Le jeune travailleur, moins productif ?

L’idéologie sous-jacente à la réforme des starters jobs est qu’il faut adapter les salaires à la productivité réelle des travailleurs, ici les jeunes. En novembre 2015, nous attirions déjà l’attention dans un article de la revue Démocratie « La jeunesse, une cible privilégiée » sur l’envie patronale de détricoter les salaires minimums des jeunes. Force est de constater que le gouvernement a cédé aux sirènes patronales.

Rappelons qu’une grande partie des jeunes en début de carrière, dans la transition école-entreprise ou simplement comme jobiste étudiant, sont déjà rémunérés en-dessous du salaire minimum interprofessionnel :

  • Les jeunes travailleurs de 16 et 17 ans (70% et 76% du RMMMG)
  • Les apprentis en formation en alternance (entre 260 et 420 euros)
  • Les stagiaires de transition (3 ou 6 mois en entreprise) pendant le stage d’insertion professionnelle à la sortie des études, payés 200 euros par l’employeur et 680 euros par le Forem
  • Les jobistes étudiants (70% du RMMMG à 16 ans, 76% à 17 ans, 82% à 18 ans, 88% à 19 ans et 94% à 20 ans)

Pour encourager les employeurs à engager des jeunes, il faudrait donc selon le gouvernement instaurer des salaires minimums inférieurs au RMMMG ! Notons que l’inspiration de la réforme des starters jobs est à tirer directement des « Recommandations de l’OCDE » à la Belgique en 2015 qui encourage « les autorités et les partenaires sociaux [à] envisager de rétablir le salaire minimum légal réduit pour les jeunes ».

Les jeunes sont-ils réellement moins productifs ? Pour répondre à cette question, il faut s’intéresser à la théorie qui va de pair affirmant qu’une augmentation du salaire minimum a un impact négatif sur l’emploi et va donc augmenter le chômage des jeunes.


  1. Qu'est-ce que les starters jobs ?
  2. Discrimination envers les jeunes des filières techniques
  3. Impact sur les droits en sécurité sociale : l’exemple des allocations-chômage
  4. Le jeune travailleur, moins productif ?
  5. Effet négatif du salaire minimum sur l’emploi ?
  6. Et les aspects non-économiques dans la productivité ?
  7. Des réalités différentes par secteurs ou selon la qualification initiale
  8. Retardement de l’âge de la sortie d’étude avant d’entrer dans la file d’attente...

Réagissez à propos de ce dossier

Rester au courant à propos de Jeunes CSC?

Inscrivez-vous à notre newsletter !