La loi interdit les discriminations

La législation belge a déterminé 19 critères sur base desquelles la discrimination est interdite. Ces critères sont appelés « critères protégés », les voici :

le sexe, la nationalité, la prétendue race, la couleur de peau, l’ascendance, l’origine nationale ou ethnique, l’âge, l’orientation sexuelle, les convictions religieuses, philosophiques ou politiques, le handicap, l’état civil, la naissance, l’état de santé actuel ou futur, une caractéristique physique ou génétique, l’origine sociale, la fortune, la langue et la conviction syndicale.

Certaines questions sont non seulement indiscrètes mais surtout, elles sont illégales. Pourtant, certains employeurs ou recruteurs te les poseront. Tu peux toujours répondre du tac au tac que la question est illégale et que cela ne le regarde pas ou encore refuser de répondre. Tu es dans ton bon droit et as donc raison, mais tu n’auras sans doute pas le poste tant convoité. Il faut savoir que le recruteur n’aime pas être pris en faute ou contredit.

Tu peux toujours dénoncer ce type de pratique auprès du Service Diversité de la CSC, du Centre pour l’Egalité des Chances et la Lutte contre le racisme ou à l’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes.

Pour plus d’infos, tu peux consulter le site www.csc-diversite.be ou www.diversite.be

Rester au courant à propos de Jeunes CSC?

Inscrivez-vous à notre newsletter !