STARTERS JOBS : Des réalités différentes par secteurs ou selon la qualification initiale

7. Des réalités différentes par secteurs ou selon la qualification initiale

La plus-value par unité de production (la productivité de chaque travailleur) est très différente de métiers en métiers. Un jeune friturier qui vend 20 paquets de frites par heure voit très bien qu’il rapporte plus de 7,5 euros de l’heure à son employeur, tout comme le jeune barman qui vend 25 cocktails par heure. Un jeune magasinier ou un jeune caissier chez Carrefour est-il 50% ou 100% moins rapide que ses collègues pour réapprovisionner ou scanner les articles ?

Selon le secteur d’activité, l’écart de productivité dépend surtout de la formation initiale à l’entrée en entreprise. Cela peut varier de quelques semaines à quelques mois pour apprendre les compétences requises. Mais ce serait plutôt la tendance des entreprises à rechigner à former ses travailleurs qui est plus handicapante que l’âge du travailler. Quels que soient son âge, c’est l’ancienneté dans l’entreprise ou dans le secteur qui est déterminant.

Même s’il est bien tendance de dire qu’il y a un mismatch de qualification entre les compétences attendues par les employeurs et celle du travailleur, nous savons que le niveau général d’instruction de la jeunesse est largement supérieur à celle de ces ainés actuellement en emploi. Malheureusement, le problème réside dans l’évolution des métiers avec le développement technologique, avec des employeurs à la recherche d’une main d’oeuvre hautement qualifié mais également des travailleurs peu qualifiés prêt à travailler dans des métiers en pénurie ultra-précaires. Ce n’est pas une honte qu’une partie de nos jeunes n’acceptent pas les conditions ultra-précaires et rêvent d’un meilleur avenir. Mais il est en effet plus facile de faire accepter à quelqu’un qui n’a pas encore de maison, d’enfants, etc… de travailler pour un salaire inférieur au salaire digne. C’est le seul objectif de la discrimination salariale anti-jeune.

La productivité est donc différente d’un individu à un autre, d’une branche d’activité à une autre, dépend des conditions médicales, éducatives de chacun, mais aussi selon la santé de l’entreprise, selon l’ancienneté du travailleur, selon le niveau d’automation de l’appareil productif. La caractéristique de l’âge n’est donc pas la principale et ne peut donc pas être retenue.


  1. Qu'est-ce que les starters jobs ?
  2. Discrimination envers les jeunes des filières techniques
  3. Impact sur les droits en sécurité sociale : l’exemple des allocations-chômage
  4. Le jeune travailleur, moins productif ?
  5. Effet négatif du salaire minimum sur l’emploi ?
  6. Et les aspects non-économiques dans la productivité ?
  7. Des réalités différentes par secteurs ou selon la qualification initiale
  8. Retardement de l’âge de la sortie d’étude avant d’entrer dans la file d’attente...

Réagissez à propos de ce dossier

Rester au courant à propos de Jeunes CSC?

Inscrivez-vous à notre newsletter !