STARTERS JOBS : Et les aspects non-économiques dans la productivité ?

6. Et les aspects non-économiques dans la productivité ?

Les études économiques ont le désavantage d’être focalisées sur l’angle économique qui peut constituer un biais à la compréhension. En effet, elles sous-estiment les effets cognitifs : les jeunes qui seront payés 7,50 euros de l’heure, ce qui ne leur permettra pas de s’autonomiser, de payer un loyer, acheter une voiture… seront-ils toujours autant motivés dans leur travail et donc resterons-ils aussi productifs ? Comment les travailleurs payés au-dessus du salaire minimum accueilleront et travailleront avec ceux qu’ils peuvent voir comme des concurrents aux prix bradés ?

Les aspects médicaux, physiques et éducatifs ne sont pas non plus investigués. L'absentéisme pour raison médicale tend, en effet, à croître avec l'âge. L’employeur aura moins de coûts de salaire garanti avec un jeune travailleur. Sur le plan physique, le pic de forme au niveau de la force musculaire croît jusque 25-30 ans, avant de décroître lentement mais sûrement. Pour les métiers physiques, un jeune n’est certainement pas moins productif qu’un ainé. Finalement, sur le volet éducatif, il convient tout de même de dire que le niveau général d’instruction de la jeunesse est largement supérieur à celle de ces ainés actuellement à l’emploi.


  1. Qu'est-ce que les starters jobs ?
  2. Discrimination envers les jeunes des filières techniques
  3. Impact sur les droits en sécurité sociale : l’exemple des allocations-chômage
  4. Le jeune travailleur, moins productif ?
  5. Effet négatif du salaire minimum sur l’emploi ?
  6. Et les aspects non-économiques dans la productivité ?
  7. Des réalités différentes par secteurs ou selon la qualification initiale
  8. Retardement de l’âge de la sortie d’étude avant d’entrer dans la file d’attente...

Réagissez à propos de ce dossier

Rester au courant à propos de Jeunes CSC?

Inscrivez-vous à notre newsletter !