La disponibilité des demandeurs d'emploi

En tant que bénéficiaire d'allocations d’insertion (= allocations sur base des études) / d’allocations de chômage (=allocations sur base du travail), tu dois prouver que tu cherches du travail.

Après un certain temps, le service public de l'emploi te conviera à un entretien pour vérifier si tu as fait les efforts nécessaires pour trouver du travail. Avant cette tâche était accomplie par l'Onem, elle est désormais la compétence du Forem /Actiris/ADG.

Le contrôle de disponibilité vise tous les demandeurs d’emploi, quelle que soit leur situation de famille.

1. Procédure

Lorsque tu percevras des allocations de chômage/d'insertion (donc an après ton stage d'insertion durant lequel tu auras obtenu 2 évaluations positives), le service public de l'emploi te convoquera pour

  • un premier entretien, 9 mois après. 
               - Si l’entretien est positif, tu seras reconvoqué 12 mois après ton évaluation.
               - Si l’entretien est négatif, tu auras un avertissement.​
  • un deuxième entretien, 5 à 6 mois plus tard
               - Si l’entretien est positif, tu seras reconvoqué 12 mois après ton évaluation.
               - Si l’entretien est négatif et que ton premier entretien avait été positif,                           tes allocations de chômage/ d'insertion seront suspendues pendant 4 à 10 
                  semaines.
               - Si l’entretien est négatif et que ton premier entretien avait été négatif,  
                 tes allocations de chômage/ d'insertion seront suspendues pendant 13 
                 semaines.
  • un troisième entretien, 5 à 6 mois plus tard
               - Si l’entretien est positif, tu seras reconvoqué 12 mois après ton évaluation.
               - Si l’entretien est négatif et que tes deux premiers entretiens avaient été 
                  négatifs,  tu seras exclu définitivement.
                  Tu réouvres ton droit après une période de travail.
                - Si l’entretien est négatif et que tes deux premiers entretiens avaient
                  été positifs, tes allocations de chômage/ d'insertion seront suspendues 
                  pendant 4 à 10 semaines. 

2. Partir à l’étranger

En tant que bénéficiaire d'allocations d’insertion (= allocations sur base des études) ou de chômage (=allocations sur base du travail), tu dois prouver que tu cherches du travail.

Tu dois donc avoir ta résidence en Belgique et y résider de manière effective.

Dans certains cas, il est quand même possible de partir à l’étranger. Renseigne toi auprès de l’Onem.

3. Reprendre des études

Pour reprendre des études et continuer à bénéficier des allocations d’insertion / de chômage, tu dois demander l’autorisation à l’Onem et remplir certaines conditions.

4. Travailler occasionnellement

Si tu travailles, tu perds tes allocations pour le  ou les jours concernés. Avant d’entamer l’activité, tu dois biffer la case de ta carte de contrôle. A défaut, tu t’exposes à des sanctions.

5. Exercer une activité bénévole

Si tu veux travailler bénévolement, tu dois demander l’autorisation à l’ONEM et remplir certaines conditions.

6. Tu es enceinte ?

La période équivalente au congé de maternité sera prise en charge par la mutuelle. Tu dois demander un certificat à ton médecin précisant la date présumée de l’accouchement et en informer le service chômage de la CSC.

 

 

 

 

 

Rester au courant à propos de Jeunes CSC?

Inscrivez-vous à notre newsletter !