Non à la hausse du minerval des étudiants hors UE !

Communiqué de presse : 27/04/2017

« Non à la hausse du minerval des étudiants hors UE ! »

Les Jeunes CSC sont solidaires des mobilisations étudiantes qui se déroulent actuellement sur le campus de l’ULB et de l’UCL. Nous soutenons les étudiants dans leurs luttes légitimes contre la mise en place d’un minerval à deux vitesses, contre la logique de marchandisation forcée de l’enseignement et pour un enseignement de qualité, accessible et refinancé publiquement.

Aux côtés des étudiants, nous nous opposons à l'augmentation des frais d'inscription des étudiants hors UE qui instaure un minerval à deux vitesses et discrimine les étudiants suivant leur origine. L’accès à l’enseignement doit se faire sur base d’un minerval égal pour tous les étudiants.

À leurs côtés, nous n’acceptons pas que les autorités fassent payer le sous-financement de l’enseignement supérieur par les étudiants des pays hors UE. Les autorités vont à l’encontre de la réduction du coût des études supérieures et ouvrent la voie à de nouvelles restrictions budgétaires.

À leurs côtés, nous refusons la logique du tout au marché. La logique inhumaine où le prix seul devient gage de qualité, où les étudiants sont chaque jour un peu plus considérés comme des clients consommateurs d’enseignement, où règne le chacun pour soi et les privilèges et où, seuls les plus forts (souvent les plus nantis) peuvent sortir vainqueurs.

À leurs côtés, nous nous dressons pour réclamer une autre voie. Une alternative solidaire et démocratique qui sorte du cadre étroit dans lequel cherche à nous enfermer les gardiens du TINA (There Is No Alternative) et de la pensée unique. Contre le dogme néolibéral, nous aspirons à un changement de cap né de nos luttes, de notre refus obstiné de la résignation, de notre rejet opiniâtre du fatalisme.

C’est pourquoi, avec les Jeunes CSC, nous demandons un minerval égal pour tous les étudiants, nous demandons à ce que la Belgique reste ouverte et que l’accessibilité de son enseignement soit un gage d’engagement en faveur des pays en voie de développement, nous soutenons le combat que les étudiants et leurs organisations représentatives mènent actuellement contre la hausse des frais d'inscription pour les étudiants étrangers et ce dans la perspective plus large d’une réduction du coût des études pour permettre un enseignement de qualité, accessible et refinancé publiquement.

Pour toutes ces raisons, nous saluons le combat des étudiants et appelons les autorités académiques à la concertation, au dialogue et au respect.

Contact Presse : Johanna MULUMBA, Permanente Nationale, 0471285251, johanna.mulumba@acv-csc.be

Réagissez à propos de ce communiqué

Rester au courant à propos de Jeunes CSC?

Inscrivez-vous à notre newsletter !