Booste les élections dans ton entreprise: portrait de Rajaa, candidate CSC

Interview de Rajaa El Abbassi, militante CSC à l’Institut Saint Jean-Baptiste de la Salle.

Durant les deux semaines à venir, les travailleurs éliront leurs délégués pour le comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT) et pour le conseil d’entreprise (CE). Ce sera également l’occasion pour les jeunes d’élire leurs représentants ou même de se présenter. Rajaa, 30 ans, travaille à l’Institut « Saint Jean-Baptiste de la Salle », une école libre à St Gilles. Elle se présente cette année comme candidate CSC.

Qu'est-ce qui t'a amené à présenter ta candidature?
De par mon caractère, je suis quelqu’un de très déterminé, pour tout dire cela fait déjà 8 ans que je suis syndiquée. L’une de mes collègues m’a suggéré de me présenter. Comme je trouve important que les jeunes s’investissent dans la lutte syndicale, j’ai suivi son conseil. Je me suis dit « Pourquoi attendre que les choses changent ? Autant agir maintenant ». J’en ai parlé avec mes collègues et ils se sont montrés favorables, ils trouvent assez positif le fait que les jeunes se mobilisent.

Quelles qualités un délégué doit-il posséder selon toi?
Un bon délégué, doit être, selon moi, un bon porte-parole. Je pense qu’il est important de ne pas parler uniquement en son nom mais bel et bien au nom de tous les collègues. La fonction implique d’avoir un bon relationnel, d’aller vers les gens pour cerner leurs attentes. Pour ma part, j’ai l’avantage d’avoir le contact facile, les collègues se confient facilement à moi. 

En tant qu’élue potentielle, à quoi t’engages-tu ?
Actuellement à l’Institut, nous sommes surtout confrontés à des soucis de communication avec la direction. Il y a des cas de mésententes personnelles, et de conflits qui peuvent parfois prendre des ampleurs disproportionnées. Si je suis élue, j’aimerais agir pour adoucir les rapports entre le syndicat et la direction. Comme je n’ai pas encore pratiqué, je ne cible pas encore tous les enjeux syndicaux, mais j’estime qu’il est important de déjà amener quelque chose. Par la suite, une fois que j’aurais acquis davantage d’expérience je m’investirai probablement dans d’autres combats.

Est-ce que certains de tes collègues comptent également se présenter?
Non, j’ai déjà abordé le sujet, mais dans la plupart des cas mes collègues estiment qu’ils n’auraient pas le temps nécessaire pour prendre en charge le rôle de délégué.

Quelle est l’image globale du syndicat à l’Institut?
Globalement, je dirais qu’elle est plutôt positive. J’ai pas mal parlé avec mes collègues et beaucoup d’entre eux sont également syndiqués. De ce fait la perception générale est plutôt bonne.

Toi aussi tu veux être actif entre autres pour améliorer les conditions de travail, les possibilités de formation, mieux harmoniser la vie professionnelle et la vie privée?ALORS N’HÉSITE PLUS!  VOTE POUR TA DÉLÉGATION CSC !

Pour plus d’infos: contacte le permanent jeune de ta région.

Réagissez à propos de cet article

Rester au courant à propos de Jeunes CSC?

Inscrivez-vous à notre newsletter !